Le jardin de Kupaia

Accueil du site > Dans le jardin nourricier > Légumes cultivés > Carotte

Carotte

Carotte (Daucus carota) est une plante bisannuelle de la famille des Apiacées (anciennement ombellifères), largement cultivée pour sa racine pivotante charnue, comestible, de couleur généralement orangée, consommée comme légume. Le terme « carotte » désigne aussi ce légume. C’est un légume riche en carotène. La carotte est un tubercule d’hypocotyle, c’est-à-dire un tubercule formé en partie par l’hypocotyle et en partie par la région supérieure de la racine, et qui s’est tubérisé.

Culture 2013 : Daucus carota

Généralités sur la culture

Comme toutes les plantes à racine pivotante, les carottes ne se repiquent pas, elles doivent être semées en place, avec un semis clairsemé.

La culture des carottes demande un sol meuble et léger, permettant un drainage naturel. L’absence de cailloux, graviers, ou autres obstacles est nécessaire afin d’éviter que les carottes ne fourchent.

Pour une bonne croissance, la carotte a des besoins plus particulièrement élevés en eau dans le mois suivant le semis, en azote pendant le développement du feuillage, et en potassium pendant la phase de développement de la racine.

La durée de culture s’étale de 2 mois et demi à 6 mois, selon qu’elle est effectuée en pleine terre ou sous-abri, et selon la variété. En climat tempéré, les périodes de semis peuvent s’étaler de fin octobre à début juillet, pour des récoltes de mai à octobre.

Environnement

Climat

  • Favorable : pluviométrie régulière et la température idéale est de 20°
  • Défavorable : gelée (-5 à -8°) et le vent fort
  • Remarques : éviter le stress hydrique et arrosage régulier. La culture de carotte permet la valorisation des sols sableux et limono-sableux. Travailler la terre pour obtenir une structure homogène et légère sur une profondeur convenable et un lit de semence très fin. Affiner la terre dans les 10-15 premiers cm du sol.

Sol

  • Favorable : teneur en argile < 18% et PH de 5,5-8
  • Défavorable : sol tassé, battant, caillouteux
  • Remarques : l’idéal est un sol sableux et une irrigation soignée.

Fertilisation

  • Favorable : compost mûr 4-5 mois avant semis
  • Défavorable : fumier frais et un amendement calcaire juste avant semis
  • Les apports possibles : engrais organique, compost 4 à 6 mois avant semis, ou engrais vert

L’essentiel est d’éviter une fumure mal décomposée qui risque de provoquer la pourriture des carottes. De plus,lLes mottes de fumier, si elles sont peu décomposées, forment des obstacles et provoquent la formation de racines fourchues.

Rotation

  • Favorable : Lorsque des petites surfaces sont concernées, une culture de poireaux, d’ails, d’oignons et d’échalotes à proximité serait bénéfique car elle éloigne les mouches. pomme de terre, engrais vert
  • Défavorable : autre Apiacée, céleri, persil, Brassicaceae (choux, navet, colza, moutarde, raifort, cresson...), céréale
  • Remarques : La rotation entre deux cultures de carotte doit être au minimum de 3 ans. Avant, c’est préférable, une culture qui laisse une terre propre et qui ne tasse pas le sol (poireaux ou oignons ou engrais vert bien décomposé par exemple). et / ou un légume feuille ayant reçu une fumure organique copieuse.

Association

  • Favorable : oignon, poireau, navet, radis
  • Défavorable : autres légumes racines

Semis, repiquage et récolte

  • Profondeur de semis : 0,5 à 1 cm. Un peu plus profond si la surface du sol est sèche.
  • Écartement entre les lignes : 15 à 25 cm
  • Écartement après éclaircissage ou repiquage : 3 à 5 cm type "Nantaise" 5 à 8 cm type "Colmar"

Calendrier

  • Semis sous abri : février-mars - Récolte : juin-juillet
  • Semis en pleine terre : mars-juillet - Récolte : juin-novembre
  • Semis sous abri : fin octobre - novembre - Récolte : mai-juin

Remarques

  • La préparation du sol dans de bonnes conditions influe sur la qualité de la récolte.
  • Un semis plus clair peut être choisi en automne ou en hiver, quand le sol est froid ou pour obtenir un développement plus rapide, donc une récolte plus précoce.
  • La planification des semis permettent : d’organiser le travail, en particulier de gérer le désherbage, d’étaler la récolte et d’éviter les risques d’attaques de la mouche liés aux vols.
    JPEG - 83.1 ko
    Carotte
    de Marie-Louise Gariépy alias videoqualia (licence Creative Commons)

Conseils de culture de la carotte

  • Si on obtient des carottes de bonne taille : la récolte est beaucoup plus rapide.
  • Enlever souvent les mauvaises herbes.
  • Les terres sableuses sont idéales
  • Un sol tassé : carottes trop courtes ou fourchues.
  • Le sol doit être meuble sur au moins 20 cm.
  • Pour la carotte d’hiver il est conseillé de semer fin juin afin d’éviter le premier vol de mouche.
  • La carotte de printemps demande un temps de désherbage manuel très important car elle pousse lentement et certaines adventices poussent rapidement par temps froid et humide.
  • Veiller à ne pas semer trop profond
  • Arrosage : des semis à la levée, petits apports d’eau répétées et importants pour une bonne germination et une levée rapide et homogène. De la levée jusqu’au stade "crayon", espacer les apports. Lors du grossissement de la carotte, volumes d’apports à augmenter.
  • Mélanger les graines de carottes avec du marc de café : la mouche de la carotte n’aime pas du tout !
  • Mélanger les graines de radis et de carottes, quand vous récoltez les radis, les carottes grossis.

Récolte

  • Stade optimal : maturité, richesse en sucre. Les carottes peuvent être récoltées en été ou en automne (selon la variété), environ 13 semaines après avoir été semées.
  • Une carotte lavée se conserve moins longtemps.

Stockage

  • En zone côtière, il n’est pas indispensable de stocker les carottes. On peut les laisser sur place après un buttage.
  • En zone gélive, il faut les rentrer, recouvert d’un filet et de paille.
  • Les bonnes carottes d’hiver sont une aubaine pour les rongeurs, petits et grands.

Maladies, parasites courants

Mouche de la carotte

  • Symptômes : larves creusant des galeries dans la racine
  • Prévention : éviter les sols limoneux mal drainés

Maladie de la bague (Phytophtora megasperma)

  • Symptômes : tâche sombre localisée s’étendant transversalement. Taches sans localisation précise sur racine qui évolue pour donner un anneau brun noir bien délimité.

Pourriture noire, Stemphylium radicinum (Alternaria radicina)

  • Symptômes : tâche bien noire légèrement circulaire

Illustrations

  • Carottes tricolores de Ary B (licence Creative Commons)
  • Carotte de Marie-Louise Gariépy alias videoqualia (licence Creative Commons)

Portfolio

Carottes tricolores
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0