Le jardin de Kupaia

Accueil du site > Astuces aux jardins > Vocabulaire du jardin

Vocabulaire du jardin

Marcotté

se dit d’un rameau légèrement enterré (naturellement ou par l’intervention du jardinier) que l’on ne sépare pas de la plante avant qu’il n’ait produit ses propres racines.

JPEG - 58 ko
Marcottage
par Gaston Bonnier (Éléments de Botanique ; Paul Dupont éditeur, 1886) licence Domaine Public

Le marcottage consiste à provoquer, en un point déterminé du rameau, la formation de racines adventives capables d’alimenter la marcotte, qu’on sèvre ensuite, en la séparant du pied mère. — (O. Bussard, Cultures légumières, 1943)

Un oranger dans mon jardin. La marcotte s’obtient en enfermant dans un vase rempli de terre légère une branche à laquelle on a fait une forte ligature pour la forcer à émettre des racines. La marcotte sera séparée de la plante-mère en automne, après un ou deux ans de culture. — (Gontier Josette, L’oranger, 95 p., page 42, 2000, Actes Sud, Le nom de l’arbre)

JPEG - 50.7 ko
Une tige volubile
de Frank Vincentz (Travail personnel), licence CC-BY-SA-3.0

Volubile

se dit d’une tige qui s’élève en s’enroulant autour d’un support ou d’elle-même. Exemple : le volubilis (ipomée), le liseron

Les Cuscutes sont (...) comme le Liseron (...) elles vivent en parasites sur diverses plantes autour desquelles s’enroulent leurs tiges filiformes, volubiles, munies de suçoirs (Bot., 1960, p. 1132 [Encyclop. de la Pléiade])

Illustrations

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0